Voter sans tiers de confiance

Les systèmes décentralisés sans tiers de confiance, un renouveau pour les protocoles électoraux~?

Les systèmes de vote jouissent dans de nombreux pays d’un usage si ancien qu’ils paraissent aussi immuables que les institutions politiques et culturelles. Mais à l’évidence, alors que le nombre des gestes que l’on peut réaliser directement sur un terminal mobile, y compris de manière sécurisée comme les paiements par exemple, augmente, le vote papier  semble relever d’un  archaïsme grandissant, tant il est lourd et coûteux à mettre en oeuvre,  et contraignant pour les électeurs. Ce sont bien sûr ses propriétés de fiabilité et de confidentialité, mais peut-être plus encore  l’attachement à la solennité du rituel du vote, qui expliquent le maintien de ce moyen dont l’usage est encore tout à fait dominant.

vote-decentralisé