Les trackers du Web

trackers

A l’heure des révélations sur le fonctionnement, et l’existence même, du programme de saisie de données personnelles PRISM de la NSA, la question si fondamentale pour l’avenir de nos sociétés des règles du jeu en matière de saisie et de traitement des données personnelles occupe, sous l’impulsion du Guardian et du Washington Post, la Une de la scène médiatique internationale. Force est de constater qu’en la matière l’ignorance est grande, tant en ce qui concerne les écoutes gouvernementales, qui n’ont bien sûr pas vocation à une large divulgation, que les pratiques industrielles, qui devraient relever d’une relation contractuelle entre les utilisateurs et les compagnies, et les rapports que ces dernières entretiennent avec les services de l’Etat, qui jouisse globalement du même degré de confidentialité.

Continue reading

La vie privée est-elle compatible avec la société numérique ?

La question peut sembler abrupte et un tant soit peu provocatrice. Je précise tout de suite que je pense que la réponse est positive. Toutes les sociétés préservent autour de l’individu une sphère protégée, considérée comme privée. D’une société à l’autre cet espace privé peut recouvrir des aspects de la vie distincts et prendre des formes diverses. Des différences majeures existent entre la campagne et la ville, entre les pays catholiques et les pays protestants, entre l’Asie et l’Europe, etc. La science fiction, souvent inspirée par les  dictatures de notre Histoire, a imaginé des mondes où la vie privée aurait été réduite à une portion congrue, à la fois argument de la fiction et source d’espoir.

Continue reading

Les “systèmes d’appérations” au plus près des utilisateurs

L’annonce récente de Facebook Home n’est pas une révolution dans les systèmes d’exploitations, mais l’est assurément dans le domaine des systèmes d’appérations. Ces systèmes visent un rapprochement unique entre les utilisateurs et les services du cloud comme les réseaux sociaux afin de capter les données utilisateurs au plus prêt de la source de production. “De nos jours les utilisateurs utilisent plus FaceBook ou Twitter sur leur smartphone qu’ils ne font d’appels téléphoniques”. Les systèmes ‘au plus proche’ des utilisateurs sont actuellement en pleine effervescence, et les acteurs comme Apple, Amazon, Facebook, Google et Mozilla sont prêts à relever le challenge de l’Internet temps réel. Dans cet univers, l’information traitée, transférée et propagé à large échelle n’aura été produite quelque part sur la toile que quelques secondes auparavant. Pour assurer cette chaîne de diffusion ultra-performante, le système d’appération du terminal utilisateur jouera un rôle fondamental dans les mois et années à venir.

Continue reading

Prémunir la société contre le risque de dépendance numérique

Assemblée nationale, Audition publique du 21 février 2013, PM

La révolution numérique a engagé nos sociétés dans des transformations durables, géniales, mais dont nous sommes incapables, à l’aube de cette nouvelle ère, de mesurer l’impact. Il suffit de retourner seulement dix ans en arrière – Facebook n’existait pas – pour comprendre à quel point le changement est rapide, diffus et peu anticipé. Il est difficile de prévoir tous les services qui apparaîtront dans la prochaine décennie, mais il est déjà clair que certains de ces systèmes balayeront progressivement nos anciennes organisations.

Continue reading

La place du numérique dans la gestion de la menace stratégique

Assemblée nationale, Audition publique du 21 février 2013, AM

La société de l’information offre des services comme les moteurs de recherche, les réseaux sociaux ou les systèmes de vente en ligne, qui sont devenus in­contournables – peu différents, en définitive, de nos utilities – comme disent les Anglais – telles que l’eau ou l’électricité. Pour leurs utilisateurs, ces services sont essentiellement gratuits. Les sociétés qui les proposent assurent le stockage et le traitement des données, avec en général une très grande qualité de service. D’un point de vue économique, on ne peut cependant pas exactement considérer ces ser­vices comme gratuits. Les utilisateurs échangent avec les entreprises leurs données privées contre des services. Ces données, qui peuvent sembler bien anodines, s’avèrent parfois d’une grande valeur. C’est par exemple le cas des requêtes sur un moteur de recherche, utilisées pour établir des profils utilisateurs qui permettent de cibler efficacement la publicité. Elles peuvent aussi l’être pour extraire des connaissances bien plus riches que les profils personnels – j’y reviendrai cet après-midi.

Continue reading